Quartier Neder-Over-Heembeek

Patrimoine – Heembeek-Mutsaard

AUX TEMPS ROMAINS

  • Aucun vestige préhistorique ne permet de signaler la présence humaine à Heembeek. Une seule certitude, à la fin du Dévonien Moyen et le Dinantien (de 0,4 à 0,2 million d’année), la mer recouvre le massif de Brabant. Dans le sable du Zavelput, comme aux Sablons, on a trouvé des dents de requins, seuls objets résistants au temps. Puis la mer s’est peu à peu retirée. Le RUPEL dans lequel se jette la SENNE est un ancien bras de mer qui permet encore aux rivières de ce bassin de rejoindre l’ESCAULT. Bruxelles dans la mer ? Difficile à imaginer ! Et pourtant…
  • L’histoire générale nous apprend que les Romains ont occupé nos territoires jusqu’au Rhin, nous n’avons aucun écrit de cette époque concernant notre lieu. C’est par l’écrit que commence l’Histoire, mais différents vestiges permettent concrètement de croire à la présence romaine chez nous. D’une part des fouilles effectuées près du Domaine Royal ont mis à jour des vestiges d’une villa romaine. Une villa romaine est une résidence de campagne doublée d’une exploitation agricole qui permettait de vivre en autosuffisance (avec forge, mégisserie, etc.). Ce domaine comprenait le ruisseau Beyseghem et remontant jusqu’au Mutsaard par l’Allée des Moutons Cette Chaussée Romaine (comportant des diverticules comme l’Allée des Moutons) reliait Asse à Elewijt en longeant le domaine des Trois Fontaines à Vilvorde. Cette Chaussée est de troisième importance.
  • La Tour Romane de Neder-Heembeek nous apporte aussi des éléments complémentaires. Il faut savoir que cette église est très ancienne puisqu’on a trouvé lors des fouilles faites, après la destruction de cette église, les traces d’un oratoire du 10 ème ou 11 ème siècle. Mais c’est dans la Tour romane que se trouvaient des éléments romains. Il faut au préalable préciser plusieurs choses. La première tour en pierre correspond à sa partie cubique un peu plus massive et basse.
  • La construction de murs épais à cette époque se faisait en « moyen appareil », ce qui veut dire qu’on construisait 2 murs parallèles avec des pierres moyennes ou petites provenant des environs. Et on remplissait le vide entre ces 2 murs avec les déchets de constructions. Dans ces déchets on a trouvé des morceaux de dalles de provenance romaine. En effet, pour d’évidentes raisons économiques, les matériaux de construction devaient être trouvés dans les environs. On commençait par récupérer dans les ruines des anciens bâtiments. Il ne serait pas étonnant que cela provienne de la Villa romaine déjà citée.
  • Et puis, au cours du 5 ème siècle, les FRANCS ont franchi le Rhin à plusieurs reprises et ont en fin de compte repoussé les Romains affaiblis par la décadence de leur empire. Les Francs n’étaient pas très intéressés par les Villes, ils leur préféraient les fermes et les terres. Ils se sont emparés de la Villa romaine. On connait le nom de son dernier propriétaire Franc : BISSINGA d’où le nom de BISSINGA HEIM transformé en BEYSEGHEM.
  • Ce sont aussi les FRANCS qui ont donné un nom au petit village de ce bord de Senne : HAIMBECHA (Haim- ce qui a donné le mot Home en anglais, et le mot Hameau en français et Becha qui a donné le mot Beek en flamand).

C’est donc : « Maison près de la rivière ».

Mais, comme tous les noms propres, ce nom s’est transformé au cours des âges : Haimbecha(673), Hembeka (1057) ; Hembeca (1147) ; Hembec (1149) ; Hembeche Minor (1155) ; Heienbec (1155 environ) ; Hembeke (1169, 1269) ; Henbeca (1173, 1198) ; Hembecca (1179) ; Heenbecca (1224) ; Heembeke superior et inferior (1284) ; Neder-Heembeke et Over-Heembeke (1435 –etc.)  MAIS CEUX QUI DISENT « NEDER » SE TROMPENT (les commerces qui portent le nom de « Neder » sont sur « Over »)

NOUS SOMMES HEEMBEEKOIS ET NON DES ‘NEDEROIS’.

Dites toujours « HEEMBEEK » c’est simple … et c’est vrai !

« Une Commune peu commune »