Quartier Neder-Over-Heembeek
Chargement Évènements

← Retour à Évènements

La Ferme Urbaine – Le Début des Haricots

Clos des Deux-Aubépines
Bruxelles, 1120 Belgique
Informations
Secteur d’activités agriculture de proximité, environnement, alimentation durable, insertion par le travail de jeunes peu qualifiés au métier de maraîcher.
Contacts
Adresse Clos des deux aubépines 1120 Bruxelles Val Marie, 3e allée à droite, au fond prenez le sentier vers la gauche et ensuite la porte-clôture en métal
E-mail lafermeurbainedenoh@gmail.com
Facebook La ferme Urbaine de Neder-over-Heembeek

La ferme urbaine est une jeune exploitation en agriculture maraichère – démarrage en février 2010 – située à Neder-Over-Heembeek, à proximité de la ferme Nos Pilifs.

Depuis 2013, chaque semaine de mai à décembre, la ferme approvisionne localement, en légumes frais issus de l’agriculture biologique, en filière courte (du producteur au consommateur) via 3 GASAP (groupement d’achat et de soutien à l’agriculture paysanne) une quarantaine de familles (paniers de 7 à 8 légumes pour 2 à 4 personnes).

Le projet a pour objectif principal d’initier et former 4 jeunes peu qualifiés au métier de maraîcher et à l’entretien de jardins potagers. Trois formateurs agronomes et une accompagnatrice sociale les encadrent. Le projet est soutenu par le Ministère de l’Emploi. Le travail de la terre se fait par traction animale grâce à nos 2 ânesses, Lola et Chemsey. 

Le Début des Haricots tente humblement de contribuer au développement d’une société plus juste – socialement et écologiquement – solidaire et respectueuse du vivant, basée sur une agriculture paysanne saine. Dans cette perspective, les missions du Début des Haricots tentent de soutenir et de mobiliser les Bruxellois sur des questions relatives à l’environnement, à la réappropriation de l’espace urbain et à l’alimentation durable. Nous voulons également promouvoir une agriculture de proximité, à taille humaine, respectueuse de l’environnement et des travailleurs. Pour ce faire, nous accompagnons notre public dans la mise en place d’alternatives concrètes et voulons contribuer à leur émergence sur tout le territoire de la Région Bruxelles-Capitale.

Bien qu’étant principalement actifs sur le terrain, la pratique est un bon prétexte pour sensibiliser la population aux grands enjeux de société au travers de la thématique de l’alimentation. Nous organisons des moments de réflexion où collectivement nous tentons de construire un regard critique sur le système agroalimentaire et ses effets systémiques néfastes sur le social, l’environnement et la sphère des relations Nord / Sud ou Nord / Nord. L’alimentation est en effet une thématique riche et complexe, transversale, qui touche à différents aspects d’une citoyenneté active : la santé, l’agriculture, l’aménagement du territoire, l’emploi, l’environnement, la mondialisation, les relations Nord – Sud, l’économie locale, le logement, etc.

Tant dans son fonctionnement interne que dans ses activités, notre association tente de promouvoir l’autogestion, en tant que levier d’émancipation individuelle et collective, de réappropriation de l’action et du pouvoir ou encore de pratique de la démocratie directe. Nous sommes soucieux de développer des processus de groupes respectueux des personnes, responsables et égalitaires. Ce mode de fonctionnement se base sur des concepts tels que la responsabilisation, l’intelligence collective et la prise de décisions par consensus. C’est un processus évolutif qui, bien qu’il prenne du temps et s’avère parfois complexe, est très enrichissant. Il nous pousse à être en constante réflexion sur nos modes de fonctionnement et dynamiques. En 2012, l’équipe s’était déjà formée aux outils de démocratie profonde, de sociocratie et aux modes décisionnels du consensus et consentement. En 2014, nous avons défini collectivement de nouveaux objectifs pour une formation qui a eu lieu en février 2015. Ceci dans le but, non seulement, de consolider nos compétences et notre projet social, mais aussi de les partager et les expérimenter avec les groupes accompagnés : notre public et nos volontaires actifs.

 


En 2009

Mise en place et préparation de « la ferme urbaine », lieu de formation au maraîchage biologique et de production, en agroécologie à Bruxelles.

La ferme urbaine agro-écologique de Bruxelles

Installée dans le quartier du Val Maria, la Ferme urbaine de Neder-Over-Hembeek est le premier terrain de production maraîchère en agriculture paysanne (à échelle humaine) et biologique à Bruxelles. C’est un lieu de formation, d’échanges et d’innovations en matière d’agriculture et de promotion d’un autre modèle alimentaire : local, de saison, en circuit court, biologique et qui promeut l’agro-biodiversité.

Du maraîchage agro-écologique sur de petites surfaces au travail du sol en traction animale, en passant par le soin aux ânes, les toilettes sèches ou encore la construction terre-paille, nous vous inviterons à découvrir l’univers d’une ferme qui expérimente de nombreuses alternatives en termes de production agricole, de construction, de vie en commun ou encore d’énergies.

Une ferme pas comme les autres par la diversité de ses missions : , insertion par le travail de jeunes peu ou pas qualifiés au métier de maraîcher, promotion et valorisation de l’activité agricole urbaine et de son impact positif sur les espaces verts, développement du lien social entre les citadins et les activités agricoles… Formateurs, stagiaires et bénévoles sont nombreux à animer ce lieu, géré selon les principes de l’intelligence collective.

Une visite qui conviendra pour toute la famille, et qui vous fera découvrir toute la richesse de l’agriculture urbaine et à l’échelle humaine !

NB: Accès en transport en commun avec le bus 53 (direction hopital militaire) arrêt Val Maria. La ferme se trouve 500 m plus loin en empruntant la rue du Val Maria/Mariendaal puis la troisième à droite, la rue des deux aubépines. Au fond sur la gauche suivez le sentier jusqu’au portail de la ferme.

 

  • Aucun résultat trouvé.

Navigation de la liste des Évènements